ducoup_bottom.gif
 

Depuis quelques temps, il semblerait que toute la France ait la manie de ponctuer ses phrases de "du coup", petite expression qui serait anodine si elle n'était pas aussi courante et surtout aussi dispensable.

Depuis que j'ai commencé à y faire attention c'est vraiment à devenir fou : tout le temps, tout le monde, dans tous les contextes possibles...

Et si avant c'était un tic de langage circonscrit au discours oral, on le voit maintenant de plus en plus écrit, dans des articles, blogs, je l'ai même lu dans des livres, et même pas français en plus, ce sont donc des traducteurs qui placent l'expression probablement comme un signe de son époque.
A la radio, dans des vidéos, des films, à la télévision, je vous assure que c'est une épidémie !

Et franchement, bon sang... Mais pourquoi ?
Et à quoi rime ce "du coup" ?
Est-ce une contraction de l'expression "du même coup" ?
Si c'est une expression qui articule deux arguments, l'un étant la conséquence de l'autre (du coup = de ce fait, en conséquence) pourquoi certains l'utilisent parfois en début de phrase ?
Serait-ce un moyen de frapper (de coups) l'attention de ses interlocuteurs ?
De rouer son auditoire de beignes, de faire de la langue un pugilat rempli de mornifles et de ramponneaux ?
Le langage comme combat de boxe ?
Serait-ce une francisation inconsciente de l'américaine "punchline" ?

la coupe est pleine de coups

Récemment, j'ai lu avec jubilation un article qui moque cette manie, les francophones canadiens surnommant les français les "du coup", organisant des soirées "du coup" pour railler ce tic.

Ha mais oui hein.. surtout que dès que vous faites remarquer la multiplication de l'expression chez votre interlocuteur, on vous traite d'ayatollah du langage, tout le monde le fait, t'as qu'à t'y mettre...

ducoup_side.gif
 

Sinon votre remarque crée le malaise, vos interlocuteurs pris sur le fait, la goutte de sueur au front ont peur de prononcer la disgracieuse - et souvent inutile - expression, surveillant leurs propres phrases comme au ni "oui" ni "du coup" pour ne pas vous froisser.

nan mais du coup j'étais trop en mode psycho, quoi.

Je suis bien persuadé d'avoir d'autres tics de langage, qui n'en a pas - mais celui là non. Je résiste à cette nouvelle conjonction de coordination à la mode et je continuerai d'utiliser le banal "donc".

En fait je ne cherche pas à donner de leçons, un "du coup" de temps à autres ça n'est pas bien grave, mais quand il apparait à TOUTES les phrases, voir plusieurs fois, c'est horripilant ! Tout est une question de mesure...

Un peu comme les "trop", les "en mode", les "c'est clair" ou les "carrément".

J'avais besoin de l'exprimer.

Excusez moi pour le dérangement, d'un autre coté c'est aussi à ça que sert un blog, hein...

ducoup_top.gif